L'atelier S'H 49

Et le silence sera bien entendu, le son comme le bruit... le bruit du monde, ici fragmenté, à l'usage de documents choisis puis mis en jeu, dans une dynamique de montages qui permetta la réappropriation par le lecteur de la matière questionnée.

Passer du réel attesté au réel possible suppose de se départir d'une conception lisse et linéaire de la vie.

Une fabrication poétique, qui expose ses pièces et créée des liens, invente des mots dans la mue du langage. Cet exercice d'équilibrisme subjectif suppose l'inachèvement, créant du trouble / walk in progress / interrogeant l' espace troué et le temps discontinu dans un jeu d'imbrications réciproques.

Je m' essaie donc à penser la matière / opérapeutique flottante exitante.


Nisbur Deban